de
|
en
|
fr
|
nl
Réservation     



Didier Tallagrand

Didier Tallagrand s’intéresse tout particulièrement au paysage et au patrimoine. Il nous propose, après différentes interviews de vaisonnais de créer une projection imaginaire photographique  de trois lieux symboliques de la ville. Ses trois propositions seront implantées in situ, de manières à ce que les spectateurs apprécient d’un même regard, le paysage actuel et la proposition imaginaire de l’artiste.

 

Interventions sur le domaine public de Didier Tallagrand et présentation de l’artiste :

Dispositif :

La mise en place de chantiers d’aménagements urbains est souvent précédée de panneaux informatifs qui figurent le projet de construction. Ces images pour la plupart montrent des scènes réalistes d’avenir heureux, les bâtiments ou les aménagements y sont colorés, verdoyants, et les personnages beaux et heureux de participer à ce nouvel ordre des choses dans leur ville. Plein d’attention pour leur concitoyens, les commanditaires inventent l’illustration d’un futur qui ne peut qu’être meilleur pour le bien de la communauté, le développement de la ville, le confort de chacun, l’acquiescement de toute la population pour ce projet, ou l’incitation à l’achat de m2 d’espace s’il s’agit d’immeubles d’habitation.

La question de savoir si c’est un projet intéressant ou pas n’est pas prépondérante, bien qu’elle soit centrale dans les problématiques d’aménagements, mais ce qui m’intéresse plus particulièrement ce sont ces images qui représentent l’avenir, ces images divinatoires qui avec les traitements infographiques sont devenues communes, et qui peuvent prétendre à l’invention d’un style sans le savoir...Des images qui racontent des histoires. Oui, mais quelles histoires?

Mode opératoire :

3 panneaux de 1m2 environ vont être implantés en ville.

Le choix des lieux sur lesquels seront implantés les panneaux se fera en fonction de rencontres, indications, découvertes de l’histoire visible/invisible lors d’entretiens avec des habitants, élus, professionnels de l’aménagement....

L’annonce «ici, bientôt...», inscrit sur tous les panneaux, indique un possible... c’est possible que cela arrive... mais ce n’est qu’une image. Un révélateur de possibilité qui vient légender la grande escroquerie de ces représentations et nous interroger sur le rapport que l’on soutient avec la réalité.

Ce n’est pas encore une fiction, juste une prédiction, quelque chose de visionnaire dans «le vivre ensemble» de demain; quelque chose de profondément politique en somme.

Pas de cynisme dans ce projet, un simple grincement qui vient réveiller quelques couleuvres avalées et questionner la construction de la cité.

Didier Tallagrand est artiste, il enseigne en design & espace à l’école supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy.