de
|
en
|
fr
|
nl
Réservation     



Coco Matt l'attrape-couleurs - Lyon

« pendant un certain temps »

Je ne vois rien...


J'aurais aimé être ...écrivain

inventer des histoires... tiens ce mec est bien...

c'est pas bien d'être trop près de lui...Imagine ce que ça donnerait....

j'aurais aimé être archéologue... c'est pour ça que je fais des objets en terre....peut-être...cherchant quelque chose...l'amour

j'aurais aimé être...oh un champignon ? … une danseuse.. me mouvant entre les arbres...le temps est bon...
je me rappelle une vidéo d'Anna Halprin...quand j'étais guide...j'aimerais danser là maintenant...ridicule
j'aurais aimé être quelqu'un d'autre...

...l'art nait de frustrations.


Je prends un morceau de terre, si je le manipule comme ça il ressemble à un os...130 pièces à faire, assez de temps? Je ne me rappelle pas combien de temps ça prend....maman m'a appelé... grande forêt...grand musée...

la terre est mouillée...elle conserve bien mes empreintes... briques romaines...j'appuie très fort …. j'aime ces formes...

transparence...

faire un trou...

je pense à mon père....petits théâtres avec lui....Chine... souvenirs...si je mets mon doigt comme ça c'est drôle, une merde...quels genres de fragments je pourrais trouver ici ?
                                                          silences

Silence...fragments, laisser le silence remplir l'espace...

silences, fragments

fragments


Matt Coco, titre original « For a while » texte pour performance Pannonhalma, Hongrie 2012


Au travers de l'installation, du dessin, de la vidéo et du son, Matt Coco développe une recherche transversale liée aux champs anthropologiques, architecturaux, littéraires et mémoriels.
Se construit au fur et à mesure des œuvres qu'elles soient installatives ou sonores, une sorte de fiction totale, de mémoire possible qui interroge la construction narrative et la fonction potentielle de chaque élément.
Par le biais de maquettes, de classification muséales, de fictions radiophoniques, elle emprunte à différents univers leur langage pour créer une ambiguïté de statut de l'oeuvre elle-même.
Jouant sur les rapports d'échelle et la ré-actualisation permanente des œuvres, son travail induit une recherche en cours, une fragilité d'existence.